D’abord, pour tous les auditeurs, le conducteur de notre émission sera bientôt disponible (et le podcast j’espère) mais au programme il y avait dans l’ordre:

Bernard Herrmann, Gianni Ferrio, Air, Michel Houellebecq, Monty Norman, John Barry, Ennio Morricone, Arthur Lyman et martin Denny. Et nos deux invités, Nicolas Godin et Jean-Paul Rappenneau.

Trente ans de Nova. Je viens de réaliser que cela en faisait dix neuf pour moi. Dix neuf depuis un coup de téléphone matinal d’Elizabeth Quin un matin de 1992 : « Jean-Pierre Lentin de Nova va t’appeler, je lui ai suggéré ton nom pour une chronique cinéma. ». Elizabeth Quin rencontrée quelques années avant à OUI Fm me pousse à voir Jean-Pierre le plus vite possible. Le rendez-vous dure au plus quatre minutes. Je me retrouve chroniqueur pour le direct, animé d’abord par Olivier Doran, puis par Laurent Bachet. Et je fais la connaissance de toute l’équipe: Bintou, Rouzaud, Remy, Ariel, Edouard… et bientôt Jean-François Bizot.

Jean-François me frappe tout de suite par sa culture, la pertinence absolue de ses références, la vitesse de sa pensée. Je collaborais à l’époque  aux Cahiers du cinéma, juste de l’autre côté du 33 rue du fg st antoine. Mais je trouve à Nova ce que je cherchais depuis toujours : une folie, un élan, une liberté, un « collectif » fort, inventif, un esprit de découverte. Un champ de possibles s’ouvre à moi. La même année, on me propose de travailler pour ARTE, avec Pierre Chevalier à l’Unité Fictions. et au mois de mai, Serge Daney disparait…

Septembre 92: Jean-François réunit toute l’équipe de Nova (dont Bernard Zekri) dans le grand jardin à St Maur, pour un déjeuner mémorable qui durera jusque dans la soirée. Le sujet, c’est la radio et  l’antenne. C’est un peu « le Yalta de Nova ». On définit de nouvelles lignes, de nouveaux rendez vous. Ariel et Edouard, Loic et Gilbert, « Massadian », Remy, Bintou et tant d’autres, sont là. Du bout de la table, Jean François me lance : « Tu ferais quoi toi, si tu avais une heure d’antenne ? ». Et je réponds ; « Une émission sur la musique de film, mais je pourrais pas. » « Pourquoi ? » « Parce que je vais travailler à plein temps pour Arte. »

Pendant les quatre mois qui suivront, Jean-François m’appelle régulièrement pour me convaincre : « Explique moi comment tu ne peux pas faire un direct entre 22 et 23 heures sur Nova, quand tu sors du bureau à 20h ? ». Il  ne lâche pas. Et puis un soir, je cède, j’accepte de faire un « faux direct » avec Isabelle Gornet, que je connais depuis OUI Fm. J’arrive à 21h30 avec des disques et un conducteur. On enregistre. Jean-François apparait dans le studio « Tu étais à l’antenne là. Donc à la semaine prochaine. Et sur la musique, lâche toi, passe du dodécaphonisme si tu veux. »  Me voilà dans l’aventure, presque à mon insu. C’était ça Jean-François: comment faire d’une diffèrence une force, comment pousser l’autre à se révéler à lui-même. Nova fait son cinéma  a duré quinze ans, et je n’en reviens encore pas.

Je serais toujours reconnaissant à Jean-François de m’avoir libéré de la sorte. Nova est devenue avec le temps une maison, parfois même un refuge, comme pour beaucoup d’autres j’imagine. Et évidemment Jean-François nous manque. Son sens critique, son courage, ses prises de position mais aussi son sens de l’humour, ses formules lapidaires, ses longs regards silencieux avant ses fou rires inimitables. Alors l’image de fin, c’est lui. Parce qu’il est là, parce qu’il nous manque. Parce que nous sommes redevables. Et forcément inconsolables.

Trente ans. Avec lui. Pour lui. Joyeux anniversaire.

 

C’est la fin du voyage. Le retour par Doha est plus rapide, et on a guère le temps de flâner dans le terminal. Tant mieux. La fatigue se fait sentir. Alors on regarde: les gens, les attitudes, les coutumes, et les gestes. Et toujours ces images qu’on enregistre, tout de suite. Le journal de bord....
Bon, à tous ceux qui me répètent depuis deux mois « Tu vas aux Maldives ? Veinard !! », une précision : il a plu toute la nuit d’hier. La grosse pluie, comme en Bretagne : un orage tropical interminable. Mais au matin, la pluie a cessé, et le calme a régné, dans une lumière...
A l’heure où je vous poste, le marathon continue pour les trente ans. “On a fait de notre mieux vu que les circonstances étaient pas forcément les mieux.” Comme le disait toujours ce grand philosophe cannois que je ne citerais pas. D’abord, bravo à l’équipe de Nova à Paris mais aussi à Isabelle Gornet qui...
Oui, RIHIVELI, sa plage, son hôtel, son charme indéniable…. Et dans moins d’une heure….
  Bon, alors voilà, on arrive à Malé et il pleut. C’est la grosse déception de prime abord, mais le charme  opère ensuite très vite. On part en “speed boat” à notre hôtel. Découverte de l’archipel, entre stupeur et émerveillement. Evidemment, il y a aussi sur notre chemin queqlues Jean-Pierre, beaucoup de Bruce et Tony,...
D’abord, j’insiste lourdement auprès du webmaster. Virez cette photo grotesque de Benny Hill, confit d’autosatisfaction, et mettez plutôt ce portrait de moi… Elegance et style; sans faire de pub à la compagnie qui nous emmeène jusqu’à Doa, je dois avouer que la couler grise des avions et le personnel de bord, très Natacha hôtesse de...
Doha, vu d’avion, avec la pleine lune en haut à droite. c’est impressionnant. Là, on est loin, on est parti.Arrivée à Doha, donc. 5h00 du matin, et une lumière comme nulle autre. Comme un filtre rose ou beige. Nous, on est dans le carré jaune des transferts. Dans l’avion, les Beatles, et comme toujours, c’est...
Nous voici donc à l’aéroport, avec ces belles ambiances du Terminal 1.Je vous dois à tous encore des excuses à propos de ma photo qui je le confirme, est proche du portrait de Benny Hill. Sur le chemin de l’enregistrement et de l’embarquement, nous croisons une bonne cinquantaine de soldats français. Ils partent pour l’Afghanistan....
Entre angoisse et impatience, Isabelle Gornet et moi prenons l’avion ce soir, direction Malé. J’emmène Michel Tournier et Jules Vernes pour l’inspiration… entre autres. Nourrir le blog, ce sera chose faite avec photos etc… trèèsss viiite.
La gériatrie des dernières années nous offre des nouveaux méthodes de thérapie qui sont directement le résultat de longues étudies et recherches académiques. Nous sommes naturellement très fiers de travailler dans cette partie de la médicine moderne et aujourd’hui il est possible trouver des hôpitaux qui sont spécifique pour la gériatrie. Dans un monde comme...
Chers tous, juste pour vous dire que nous partons avec Isabelle jeudi soir, pour les Maldives. Mais d’ici là, on m’a demandé, à Nova, de mettre du contenu sur ce blog. Ce que je fais, avec plaisir. D’abord, je dois vous présenter à certains des excuses. La photo qui illustre la page est une aberration....
banner